2018/1/17Burkina : l’Administration générale en sit-in suivi de grève du 29 janvier au 2 février.

e Syndicat national des Administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) dénonçant, au cours d’une conférence de presse ce 16 janvier à Ouagadougou, « l’attitude démissionnaire du gouvernement burkinabè vis-à-vis des préoccupations de certaines catégories de travailleurs » a lancé un mot d’ordre de sit-in de 48h suivi d’une grève de 72 h.

Les Administrateurs civils, les secrétaires et adjoints administratifs estiment que l’attitude du gouvernement à leur endroit est de nature à « détruire l’Administration territoriale et de fragiliser le tissu social ».

Pour manifester cet état d’âme, le secrétaire général national, Adama Bidiga et ses camarades ont lancé un mot d’ordre de sit-in de 48h du lundi 29 au mardi 30 janvier 2018 devant les gouvernorats, les Hauts commissariats et l’immeuble du Faso.

Et après le sit-in, le SYNACSAB entend enchainer avec une grève de 72h du mercredi 31 janvier au vendredi 2 février.

Les conférenciers ont estimé que la prise en compte de leurs préoccupations permettra de « juguler les problèmes liés à l’autorité de l’Etat, à la mal gouvernance et d’asseoir une administration territoriale forte et efficace ».