2018/4/10Lutte contre le terrorisme : les présidents des Parlements béninois et burkinabé appellent à la mutualisation des actions.

PORTO-NOVO -- Le président de l'Assemblée nationale béninoise, Adrien Houngbédji, et son homologue burkinabé, Alassane Sakandé, ont appelé ce lundi, depuis Porto-Novo, les dirigeants politiques de la sous-région ouest-africaine à mutualiser les actions afin de lutter efficacement contre le terrorisme dans l'espace communautaire.

"Face aux actes terroristes qui menacent nos économies déjà fragiles et mettent à mal la stabilité de la sous-région ouest-africaine, la meilleure mesure est la mutualisation de nos actions", a déclaré M. Sakandé.

S'exprimant lors de l'ouverture de la première session ordinaire du Parlement béninois de l'année 2018, M. Houngbédji, a estimé que le terrorisme était l'un des maux qui minaient aujourd'hui l'intégration économique de la sous-région.

"Les dirigeants politiques de l'espace communautaire doivent rassembler leurs forces et leurs atouts, les mutualiser pour lutter efficacement contre le terrorisme en vue de consolider l'intégration économique de la sous-région", a-t-il affirmé.

Il a également souligné que l'éradication du terrorisme, qui frappe aujourd'hui partout, était devenu un sujet de grande préoccupation sous-régional et international.

"Avec l'appui des Parlements de la sous-région, j'en appelle à l'harmonisation des législatures et à des procédures communes de lutte antiterroriste", a-t-il souhaité.

Le président Houngbédji a également déploré les attaques terroristes qui ont encore frappé il y a quelques semaines le Burkina Faso.

"Je voudrais à cette occasion renouveler à ce peuple frère, à son gouvernement et à sa représentation nationale, la compassion et le soutien de l'Assemblée nationale du Bénin et du peuple béninois tout entier", a-t-il déclaré, précisant que les sentiments de solidarité du peuple béninois allaient également à leurs frères du Niger, du Mali et du Nigeria, également victimes d'actes du terroriste.